logo

votre attestation fiscale de cotisation syndicale  ICI

AXESS FRANCHIT LA LIGNE ROUGE DU SÉPARATISME SOCIAL

Suite aux financements 2023 alloués par les pouvoirs publics (plus d’un milliard) AXESS (employeurs de la CC66 et de la CC51) a proposé à la dernière négociation BASS du 19 janvier, un avenant visant à̀ mettre en œuvre, des revalorisations salariales sur le modèle de celles obtenues récemment dans la fonction publique hospitalière (FPH) via les mesures « Guérini 2023 » (revalorisations du point d’indice, revalorisation du travail en horaires décalés , mesures bas salaires).

 

 

En l’absence de signature syndicale, AXESS a soumis à l’agrément le 29 janvier une recommandation patronale (RP) en lien avec la construction d’une convention collective unique étendue* (CCUE) transposant ces 3 mesures salariales jugées dans leur dernier communiqué urgentes et indispensables (…) pour 95% des salariés du secteur privé associatif .

Mais quels sont ces 5% de salariés oubliés du Guérini ?

  • Mesures bas salaires : transitoires et moins disantes que dans la FPH mais dédiées à 100% des 90 000 professionnels, dont la rémunération est inférieure ou égale à 23 822€ bruts annuels pour un équivalent temps plein (CF tableau joint)
  • Revalorisations du travail en horaires décalés : (nuit/Dim et JF) bien moins disantes que dans la FPH, (CF tableau joint) laissant ainsi sous-entendre que la pénibilité n’a pas la même valeur dans notre secteur, mais dédiées à 100% des salariés concernés.
  • Transposition des +1,5 % de la valeur du point d’indice de la FPH : réservée aux salariés dont la rémunération annuelle est au plus de 41750€ brut par an (hors Ségur, astreintes, heures supp) et versée non pas par une augmentation identique de la valeur des points des CCN 51 et 66, mais par une « prime » de 1,3 % dédiées aux 95% des salariés touchant au maximum 3480€ bruts par mois (hors Ségur, astreintes, heures supp). Les autres, laissés pour compte, car qualifiés de «hauts salaires», auront…0% !

 

Cette dernière mesure est inique ! irrévérencieuse ! inacceptable !

 

AXESS, Le tableau est clair, net et précis 

AXESS disloque ainsi la communauté des salariés dans les établissements, pointant du doigt ces quelques 37000 nantis, l’élite fortunée, qui avec ses 3481€ mensuels n’a besoin de rien en termes d’évolution du pouvoir d’achat !

AXESS n’a aucune considération pour ceux-ci, qui année après année, dirigent, soignent, managent, prennent en charge au sein des établissements, y font leur carrière en faisant bénéficier les entrants de leur expérience avec uniquement l’ancienneté salariale, en contrepartie financière de cet engagement !

AXESS se moque bien de l’encadrement du secteur social et médico-social qui n’a pas reçu les 238€ brut de la transposition de la prime Ségur et qui ne recevra pas non plus celle des 1,3 %.

AXESS tue la structure historique du salaire de base conventionnel (un coefficient X une valeur de point) : les valeurs du point des CCN 66 et 51 ne bougeront plus !

AXESS instaure un tassement de grille des classifications ²par le haut² et un gel du point des CCNT 66 et 51, afin d’anticiper leur disparition et de préfigurer le modus operandi de la future CCUE qui exclura des négociations de branches, la rémunération et les conditions de travail de l’encadrement, les renvoyant ainsi à leurs entreprises et au bon vouloir des leurs gestionnaires.

Cette CCUE-là, nous, militants CFE-CGC n’en voulons pas et le rappellerons, sous toutes les formes de contestation possibles aux employeurs et aux pouvoirs publics,

en cas d’agrément de cette mesure le 29 février…

Nous comptons sur votre soutien et surtout …votre mobilisation !!

 

* CCUE :  en négociation depuis mai 2022 ayant pour but de fusionner les CCN 51 et 66 existantes.

Tableau comparatif des mesure GUERINI 

Fonction publique hospitalière /Secteur privé associatif

  • 1 Valeur du point d’indice au 01/07/2023 : 4.92
  • 2 Mesures Guérini 2024 non encore allouées au secteur PNL
  • 3 Garantie Individuelle du Pouvoir d’Achat : indemnité visant à compenser les évolutions de salaire inférieures à l’inflation

ADDENDUM :

FEHAP : 55OO établissements dont 36% en secteur sanitaire 415 OOO salariés (2023)

NEXEM :11000 établissements et services dont 0.005% (56) en secteur sanitaire ; 330 000 salariés (2020)

D’autres actualités qui pourraient vous plaire

  • Actualité
20.04.2024
Votre attestation fiscale de cotisation Syndicale La période de déclaration de revenus est en cours et avec elle la recherche de l’attestation de cotisation syndicale. Cette année, celle-ci sera dématérialisée et vous pourrez la retrouver sur votre espace adhérent du site de la confédération. Pour ceux qui ont déjà créé leur compte, elle est dès à présent disponible dans leur espace. Un courrier explicatif sera adressé à tous les adhérents d’ici une semaine.
Découvrir
  • Publication
17.04.2024
Réformes du CPF : Les salariés en font les frais Depuis sa réforme en 2019, le Compte personnel de formation (CPF) a accru sa popularité grâce à des initiatives telles que la conversion des heures de formation en euros et la création d’une application mobile. Le nombre de formations financées par le CPF a doublé entre 2020 et 2021, passant d’environ 500 000 à près d’un million en un an. Cependant, ce succès a également contribué à accroître le déficit de France Compétences, l’organisme chargé de gérer le CPF et l’apprentissage, avec un cumul de 11,2 milliards d’euros de déficit entre 2020 et 2022.
Découvrir